Loading Ajouter aux Favoris

Préparé par Cindy Perras, M.Ed., EAO et Conseillère pédagogique pour le site Web de LD@school.

Image d'un élève aves ses livres

Survol

TDAH[i] est l’abréviation de « trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité ». Lorsqu’ils envisagent un diagnostic de TDAH, les professionnels et les cliniciens consultent les critères décrits dans la 5e édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, communément appelé DSM-5.

Selon le DSM-5, qui a été élaboré par l’Association américaine de psychiatrie, le TDAH se caractérise par un mode de comportement qui se manifeste dans divers milieux (p. ex. à l’école et à la maison) et qui peut mener à des problèmes de rendement dans des contextes sociaux, éducatifs ou professionnels.

Les symptômes sont divisés en deux principales catégories, soit :

  1. l’inattention et
  2. l’hyperactivité et l’impulsivité.

Les symptômes comprennent des comportements comme :

  • le manque d’attention aux détails,
  • la difficulté d’organiser les tâches et les activités,
  • une expression verbale excessive,
  • l’agitation ou l’incapacité de demeurer assis lorsque la situation l’exige.

3 types de TDAH

Type inattention prédominante

  • un nombre suffisant de symptômes d’inattention, sans symptôme d’hyperactivité-impulsivité, sont présents au moins six mois avant la pose du diagnostic.

Type hyperactivité-impulsivité prédominante

  • un nombre suffisant de symptômes d’hyperactivité-impulsivité, sans symptôme d’inattention, sont présents au moins six mois avant la pose du diagnostic.

Type mixte

  • un nombre suffisant de symptômes dans les deux catégories, l’inattention et l’hyperactivité-impulsivité, sont présents au moins six mois avant la pose du diagnostic.

Pour ce qui concerne la prévalence, Mme Tannock (2007) indique que le TDAH, en tant que syndrome neurobiologique, touche de 5 à 12 pour 100 des enfants à l’échelle mondiale et se manifeste, à divers degrés, par l’inattention ou l’hyperactivité-impulsivité.

Comment le TDAH peut-il se manifester dans la salle de classe?

En se fondant sur les renseignements diagnostiques contenus dans le DSM-5, le CDC offre un résumé qui illustre la façon dont le TDAH peut se manifester en classe :

Inattention

Fréquemment, l’élève :

  • ne parvient pas à prêter attention aux détails ou fait des erreurs d’inattention dans le cadre des devoirs scolaires, du travail ou d’autres activités ;
  • a de la difficulté à se concentrer sur une tâche ou une activité ;
  • ne semble pas écouter lorsqu’on lui parle directement ;
  • a de la difficulté à suivre des consignes et à terminer ses devoirs, ses tâches ou ses obligations professionnelles s’il s’agit d’un adulte (p. ex. perd sa concentration, s’écarte du sujet) ;
  • a de la difficulté à organiser des tâches et des activités ;
  • évite, ou fait à contrecœur, les tâches qui nécessitent un effort mental soutenu (comme les travaux scolaires ou les devoirs à la maison) ;
  • perd les objets nécessaires à l’accomplissement de ses tâches ou de ses activités (matériel scolaire, crayons, livres, outils, portefeuilles, clés, paperasserie, lunettes, téléphones cellulaires) ;
  • se laisse facilement distraire ;
  • oublie souvent des choses dans le cadre des activités quotidiennes.

Hyperactivité et impulsivité

Fréquemment, l’élève :

  • remue les mains ou les pieds, ou se tortille sur sa chaise;
  • se lève de sa place en classe ou dans d’autres situations où il devrait rester assis;
  • court ou grimpe partout dans des situations où cela n’est pas approprié (chez l’adolescent ou l’adulte, ces comportements peuvent se restreindre à des sentiments d’agitation);
  • a de la difficulté à jouer ou à participer tranquillement à des activités de loisirs;
  • ne reste pas en place ou agit comme s’il était mû par un moteur;
  • parle excessivement;
  • répond aux questions avant qu’on ait fini de les poser;
  • a de la difficulté à attendre son tour;
  • interrompt les autres ou s’impose à eux (p. ex. fait irruption dans des conversations ou des jeux).

Le TDAH est-il un trouble d’apprentissage?

Le TDAH et les troubles d’apprentissage (TA) ne sont pas la même chose, bien qu’il y ait des similarités. Le TDAH peut influer sur l’apprentissage et le comportement et, selon le National Center for Learning Disabilities (NCLD), environ un tiers des personnes ayant un TA sont également atteintes d’un TDAH, ce qui est une source de confusion pour l’équipe-école, les parents et les élèves.

Le TDAH et les TA sont des troubles neurologiques qui influent sur la façon dont le cerveau reçoit et traite l’information. Toutefois, pour ce qui est du traitement, le TDAH est souvent traité à l’aide de médicaments et d’une thérapie, tandis que les TA sont traités à l’aide de démarches pédagogiques et comportementales.

Ressources et stratégies pour enseigner aux élèves ayant un TDAH

Au moyen des médias imprimés et en ligne, de nombreuses organisations fournissent des stratégies et des suggestions pour l’enseignement aux élèves ayant un TDAH. Cette section du résumé met en lumière certaines ressources canadiennes; d’autres suggestions sont incluses dans la section « Ressources » du présent résumé.

Faire la différence … De la recherche à la pratique

En Ontario, le Secrétariat de la littératie et de la numératie, en collaboration avec l’Association ontarienne des doyens de l’éducation, a produit une série de monographies sur la mise en pratique de la recherche. Rosemary Tannock, Ph. D. (titulaire d’une chaire de recherche de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario/Université de Toronto) a rédigé la monographie intitulée « Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et ses conséquences sur l’enseignement », dans laquelle on examine les recherches sur le TDAH, décrit les conséquences sur l’enseignement et propose des suggestions pour appuyer et améliorer les fonctions exécutives.

Cliquer ici afin d'accéder à la monographie sur la mise en pratique de la recherche du Secrétariat de la littératie et de la numératie intitulée Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et ses conséquences sur l’enseignement.

Selon Mme Tannock (2007), nous devons reconceptualiser le TDAH en regardant au-delà des troubles de comportement et en concevant le TDAH comme un trouble d’apprentissage, quoiqu’il diffère des difficultés d’apprentissage en lecture ou non verbales actuellement reconnues.

En Ontario, douze catégories d’exception ont été développées pour faciliter l’identification et le placement des élèves en difficulté. Quoique le TDAH n’a toujours pas été identifié en tant que catégorie d’exception spécifique, les élèves ayant un TDAH peuvent présenter des caractéristiques cernées dans diverses catégories, comme les TA ou les troubles comportementaux. La reconceptualisation, ou le recadrage de la perception du TDAH, peut aider les professionnels de l’enseignement à fournir des programmes et des mesures d’adaptation qui conviennent aux élèves ayant un TDAH.

TeachADHD

TeachADHD est un programme qui a été établi en collaboration avec les organismes suivants : Hospital for Sick Children, TV Ontario, le Bluewater District School Board, le York Region District School Board, le Toronto Catholic District School Board et le projet ABEL de l’Université York. La mission de TeachADHD consiste à fournir aux enseignantes et enseignants et à d’autres professionnels de l’enseignement des ressources et du matériel qui ont été développés précisément pour combler l’écart important entre la compréhension neuroscientifique actuelle du TDAH et l’enseignement en classe. 

Cliquez ici pour visiter le site Web TeachADHD et accéder à des renseignements, à des articles et à des ressources. (en anglais seulement)

Viser le succès

Le ministère de l’Éducation de l’Alberta a élaboré un guide de ressources complet à l’intention des enseignantes et enseignants  de la 1re à la 12e année qui s’intitule « Viser le succès : Enseigner aux élèves ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité ».

Dans ce guide on y retrouve les chapitres suivants :

  1. Comprendre le TDAH
  2. Créer un partenariat école-maison
  3. Comprendre les techniques de gestion du TDAH
  4. Faire de la classe un milieu favorable
  5. Choisir des stratégies d’enseignement
  6. Créer des liens et donner de l’espoir
  7. Le passage à l’autonomie
  8. Se sentir au courant

Cliquer ici afin d'accéder au guide Viser le succès : Enseigner aux élèves ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Take Ten Spotlight

La série « Take Ten Spotlight » est une autre ressource canadienne bilingue en ligne créée à l’intention des enseignantes et enseignants par l’organisme CanLearn Society (anciennement le Calgary Learning Centre), avec le soutien financier d’Alberta Education.

Bénéfiques pour tous les élèves en général, les stratégies présentées constituent des mesures de soutien particulièrement efficaces pour les élèves ayant des TA ou un TDAH.

La série « Take Ten Spotlight » comprend cinq vidéos et six fiches de renseignements complémentaires qui sont disponibles en français et en anglais. Les vidéos incluent une narration et des entrevues avec des élèves du secondaire, des membres du personnel enseignant et des spécialistes, dont des psychologues et des employés de CanLearn Society.

Cliquer ici afin d'accéder à la série Take Ten Spotlight.

Ressources pertinentes sur le site Web de TA@l'école

Cliquer ici afin d'accéder à l'histoire de succès de Danya, une étudiante ayant un TA et un TDAH.

Cliquer ici afin d'accéder à l'histoire de succès de Laurence, une élève ayant un TDAH.

Cliquer ici afin d'accéder à l'article Gestion de classe proactive par l’apprentissage sans erreur et le renforcement de comportements clés.

Cliquer ici afin d'accéder à l'article L’approche SRSD : stratégie d’autorégulation pour améliorer l’écriture des élèves ayant des TA.

Ressources supplémentaires

Cliquer ici afin d'accéder à la monographie no.3 Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et ses conséquences sur l’enseignement.

Cliquer ici afin d’accéder au site Passeport Santé pour plus d’information sur ce qu’est le TDAH.

Cliquer ici afin d'accéder à l'article Différence entre TDAH et TDA sur le site Web du Centre d’aide spécialisé en stratégie d’apprentissage du Québec (CASSAQ).

Cliquez ici pour ouvrir le PDF de canLEARN, « Démystifier le TDA/H ».

Cliquez ici pour ouvrir le PDF de canLEARN, « Recadrer sa perception du trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDA/H) ».

Sites et ouvrage de référence

American Psychiatric Association. http://www.psych.org/practice/dsm

National Center for Learning Disabilities. http://www.ncld.org/

Tannock, R. (2007). Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et ses conséquences sur l’enseignement. « Faire la différence ... De la recherche à la pratique. » Monographie no 3. Le Secrétariat de la littératie et de la numératie : Toronto (Ontario).

horizontal line teal

[i] Selon le NCLD, le trouble déficitaire de l’attention (TDA) est considéré comme l’un des trois sous-types de TDA/H. De nombreux parents, enseignantes et enseignants utilisent encore le terme TDA, mais depuis 1994, les médecins utilisent le terme officiel, c’est-à-dire TDA/H, type inattention prédominante.