Loading Ajouter aux Favoris

Par Stéphanie Dionne, facilitatrice à l’ère du numérique

La qualité de la relation enseignant-parent a un impact direct sur le bien-être et la réussite des élèves. Il est d’ailleurs démontré que la collaboration entre enseignants, intervenants et parents favorise, notamment: l’amélioration des interventions auprès des élèves dont ceux en difficulté d’apprentissage ou d’adaptation et de meilleures relations élèves-enseignants. Comment développer une communication efficace avec les parents d’élèves qui ont des troubles d’apprentissage (TA) ou des besoins particuliers pour améliorer la qualité des interventions école-famille?  Voici deux stratégies pour développer une communication efficace.

1. Créer un canal de communication bidirectionnelle avec les parents

Objectif: simplifier la cueillette d’information afin d’obtenir un portrait représentatif du bien-être et de l’expérience d’apprentissage de chaque élève.

Les parents qui ont un enfant ayant un TA ou des besoins particuliers sont des alliés incontournables pour les enseignants. Ils ont un portrait de leur enfant très riche puisque leur connaissance de leur enfant est bonifiée par l’expertise des spécialistes et des intervenants qu’ils rencontrent tout au long de l’année scolaire. Comment vous assurez-vous d’intervenir en cohérence?

Pour une communication efficace en continue durant l’année scolaire, l’utilisation d’un canal de communication bidirectionnelle de manière structurée simplifie la cueillette d’informations nécessaires et pertinentes pour mieux accompagner les élèves ayant un trouble d’apprentissage. Il est donc possible d’obtenir au rythme souhaité (à chaque semaine, à chaque fin d’étape ou chaque mois) un portrait de classe et de chaque élève sur le plan du bien-être et de l’expérience d’apprentissage.

Ces formulaires Google créés par Mme Myra Auvergnat-Ringuette, enseignante au primaire, peuvent être gracieusement copiés et personnalisés au besoin. Ils peuvent être répondu par les élèves directement ou de concert avec leur parent.

  • Questionnaire : Portrait du niveau de bien-être (élève)
  • Questionnaire : Portrait de l’expérience d’apprentissage (parent)

2. Communiquer avec les parents sur les réussites, les progrès et les forces de leur enfant

Objectif : développer une communication positive avec les parents en construisant une image positive de leur enfant.

Les motifs de rencontres ou de communication avec les parents ont très souvent pour objectif de nommer les comportements dérangeants ou les faibles résultats de leur enfant. Orientez plutôt les communications sur les réussites, les progrès et les forces de l’enfant. Les conversations deviendront valorisantes en plus de devenir une source de fierté tant pour les élèves que pour leurs parents. Voici deux outils qui permettent de placer chaque élève au cœur de son expérience d’apprentissage et de cultiver l’apprentissage autonome. Le plan de réussite personnel et le bilan d’apprentissage visent à faciliter la compréhension des élèves sur comment ils apprennent, en cultivant leur mentalité de croissance et en développant leur intelligence émotionnelle.

Utilisez ces deux canevas en ayant la flexibilité nécessaire pour adapter sa forme en fonction des besoins des élèves ayant des TA. Voici quelques alternatives à l’écriture, l’enregistrement vidéo ou audio, le Sketchnote ou l’usage d’un outil de création visuelle tel que Canva. Vous pourrez concilier le tout dans un espace accessible aux parents tel un portfolio numérique ou un environnement de travail numérique tel que Classroom ou Teams.

Servez-vous de ces outils pour guider les communications école-famille et accompagner chaque élève à partir de qui il est, de comment il se perçoit et de ce qu’il souhaite devenir. Chaque étape d’apprentissage devient une source de fierté qui développe l’estime de soi chez les élèves TA qui auront identifié eux-mêmes les défis qu’ils souhaitent relever. Les interventions à prioriser et à mettre en place à l’école ou à la maison seront orientées plus efficacement sur les besoins de l’enfant. Les communications école-famille deviennent ainsi des expériences positives pour l’équipe-école, les élèves et leurs parents.

La coéducation, c’est une relation entre l’école et la famille qui agit positivement sur le bien-être et la réussite de tous les jeunes!

Pour en savoir plus :

Stéphanie Dionne est mère de trois enfants et contribue depuis 18 ans à l’intégration des technologies dans le milieu de l’éducation. Aujourd'hui, elle est facilitatrice à l’ère du numérique et membre de l'équipe de l’École branchée sur la famille. Stéphanie croit profondément au potentiel de leadership des parents et des enseignants ainsi qu’à leur capacité de s’unir dans une mentalité de coéducation pour créer des contextes d’apprentissage vivants et actuels aux jeunes. Elle accompagne aussi les parents à l'ère du numérique et propose de réaliser un contrat d'utilisation d'appareil numérique parent-enfant à La famille de ma vie - Coaching.