Loading Ajouter aux Favoris

Par Nicole Lauzon, EAO et conseillère pédagogique de l’AOTA

Introduction

Il est très difficile d’apprendre et de récupérer les connaissances et les compétences clés lorsque l’on ne retient qu’une quantité limitée d’information à la fois, et ceci même si on a beau être très motivé.

La mémoire de travail est une fonction exécutive qui nous permet de garder de l’information à l’esprit pendant que nous nous en servons. Elle est également cruciale pendant le processus du stockage de l’information dans la mémoire à long terme. Elle joue un rôle clé, aussi, dans la récupération dans la mémoire de l’information déjà apprise. En fait, la majorité du « travail » effectué par la mémoire a lieu dans la mémoire « de travail » où l’information est gérée, manipulée et transformée.

Enrichir les connaissances sur le cerveau et sur son fonctionnement aide l’élève ayant des troubles d’apprentissage (TA) ou des difficultés d’apprentissage à mieux comprendre les différentes étapes du traitement de l’information. Cela lui permet également d’exercer une gestion plus active de ses apprentissages et d’améliorer son répertoire de stratégies de manière à pouvoir choisir la stratégie la plus adéquate en fonction d’un contexte donné.

La capacité de la mémoire de travail diffère d’un individu à l’autre. Les élèves ayant des problèmes de mémoire de travail retiennent moins d’informations distinctes à la fois. Ils entendent ce qui est dit, ou voient ce qui est présenté, mais à mesure que des informations supplémentaires viennent submerger leur système de mémoire, ils oublient l’information antérieure dont ils ont besoin pour réaliser la tâche avec succès. Et une fois que l’information est perdue, il y a peu de chance qu’elle soit récupérée. Il est donc facile de comprendre pourquoi l’élève devient frustré et finit par ne prêter plus aucune attention.

Or, les problèmes de mémoire de travail sont fréquents chez les élèves avec des TA, un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), une perte d’audition, une lésion cérébrale ou des problèmes de santé mentale.

Les élèves avec les problèmes de mémoire de travail peuvent :

  • avoir de la difficulté à se rappeler des faits et des procédures tels que de nouveaux mots de vocabulaire, conjugaisons de verbes ou procédures mathématiques ;
  • faire preuve de lenteur en récupérant de l’information ;
  • s’avérer incapable de suivre les directives malgré leur répétition ;
  • ne porter qu’une faible attention aux détails, par exemple, en se mettant à écrire une phrase puis en ayant du mal à se rappeler tous les mots, en sautant des mots dans les phrases ou en écrivant des phrases plus courtes (pour réduire la charge imposée à la mémoire de travail) ;
  • faire des erreurs dans l’ordre à suivre, en perdant le fil des étapes complétées ou des étapes qu’il reste à compléter, en répétant des étapes inutilement ou en étant constamment obligés de recommencer ;
  • avoir de la difficulté à commencer un travail ;
  • éprouver de la difficulté à se concentrer sur une tâche, souvent au point de l’abandonner ;
  • perdre leurs effets personnels.

Ces difficultés ont des effets négatifs sur des compétences scolaires essentielles en lecture, en écriture, et en mathématiques. Elles peuvent donc avoir une incidence sur la performance dans toutes les matières.

Alors, enrichir les connaissances sur le cerveau et sur son fonctionnement aide les élèves ayant des TA ou des difficultés d’apprentissage à mieux comprendre les différentes étapes du traitement de l’information. Celui lui permet également d’exercer une gestion plus active de ses apprentissages et d’améliorer son répertoire de stratégies de manière à pouvoir choisir la stratégie la plus adéquate en fonction d’un contexte donné.

Description de l'activité

L’activité Lever le rideau sur la mémoire de travail pour les élèves du cycle primaire et moyen touche plus particulièrement se répéter, visualiser et traiter l’information. Elle informera l’élève de la façon dont le cerveau traite l’information et de la place de la mémoire de travail dans les processus cognitifs.

Matériels

Étapes

L’activité correspond à une petite pièce de théâtre comportant, en quelque sorte, trois actes (qui sont associés à trois scénarios différents.) Désignez d’abord sept élèves : ceux-ci seront acteurs. Les rôles doivent être distribués de la façon suivante :

  • deux élèves jouent chacun le rôle d’un sens principal (la vue et l’audition, qui portent respectivement les noms Vision et Audition);
  • un élève joue l’attention (son nom est Attention);
  • trois élèves jouent chacun le rôle d’une action de la mémoire de travail (Traiter, Se Répéter et Visualiser);
  • un élève joue la mémoire à long terme (qui porte le nom de Se Souvenir).

Remettez ensuite à chacun de ces élèves :

  • Un carton (qui peut être accroché dans le cou) sur lequel est écrit son rôle (Fiche 6.1.1 Les rôles);
  • Des fiches où sont écrites les actions qu’il doit faire et les répliques qu’il doit donner dans les trois scénarios (Fiches 6.1.2 Le premier scénario, 6.1.3 Le deuxième scénario, 6.1.4 Le troisième scénario);
  • Un carton sur lequel est dessiné un point rouge;
  • Un carton sur lequel est dessiné un point vert.
  • Fiche 6.1.5 L’information du départ

Une répétition avec les élèves-acteurs est nécessaire avant de présenter la pièce aux autres élèves du groupe. Lorsque les élèves-acteurs sont prêts, placez une poubelle dans un endroit central (celle-ci servira à éliminer les informations inutiles et les distractions). Demandez ensuite aux élèves-acteurs de placer le carton sur lequel est écrit leur nom bien en évidence, et d’expliquer leur rôle aux autres élèves du groupe.

Voici la disposition des acteurs suggérée pour la mise en scène :

  • Audition
  • Attention
  • Traiter
  • Se souvenir
  • Vision
  • Se répéter
  • Visualiser

Scénario 1

Le personnage Audition démarre l’activité en lisant à voix haute ce qui est écrit sur le carton remis par l’intervenant Fiche 6.1.5 – L’information du départ) : Bruit de camion. Audition donne son carton à Attention. Celui-ci montre son carton sur lequel est dessiné un point rouge et va jeter le carton Bruit de camion dans la poubelle en expliquant pourquoi il fait cela.

Scénario 2

Audition commence l’activité en lisant à voix haute ce qui est écrit sur le carton remis par l’intervenant (Fiche 6.1.5 – L’information du départ) Prends ton livre de maths à la page 34. Audition passe à côté de (donc traverse le contrôle de) Attention sans problème (celui-ci montre son carton vert) et va donner le carton à Traiter, qui le donne à Se répéter. Se répéter relit plusieurs fois le carton, tout en faisant semblant de chercher dans un sac d’école. Se répéter redonne le carton à Traiter, qui va voir Se souvenir. Après avoir reçu le carton, Se souvenir dit à Traiter que le livre a été oublié à la maison. Traiter répond alors qu’il doit trouver une façon d’obtenir le livre.

Scénario 3

Écrivez au tableau, pour l’ensemble des élèves, la question suivante : « Michel est plus grand que Paul, et Paul est plus grand que Louis; qui est le plus grand? » Donnez au personnage Vision un carton sur lequel est écrite cette question. Vision passe à côté de (donc traverse le contrôle de) Attention sans problème (celui-ci montre son carton vert) et va donner le carton à Traiter, qui le donne à Visualiser. Après avoir rapidement dessiné au tableau trois bonshommes de grandeur décroissante. Visualiser redonne le carton à Traiter, qui donne la réponse à voix haute.

Important

Discussion métacognitive avec l’élève

Après chacun des scénarios, assurez-vous que l’élève a bien compris le traitement de l’information présenté en lui posant des questions. Précisez le rôle de chacune des composantes de la façon suivante :

  • l’information arrive principalement par la vision et l’audition,
  • l’attention est un filtre pour les distractions ou l’information non pertinente,
  • l’information est répétée, visualisée et traitée en mémoire de travail,
  • les connaissances et les souvenirs sont archivés dans la mémoire à long terme et peuvent être récupérés en mémoire de travail plus tard, selon les besoins.

Plus en détail, après le premier scénario, soulignez que le même stimulus peut être une distraction dans une situation et une information vitale dans une autre situation. En effet, un bruit de camion est une distraction en classe, mais un élément vital à considérer lorsqu’on traverse une rue.

Après les deuxième et troisième scénarios, parlez du processus séquentiel observé. Parlez de la différence entre les deux scénarios : dans le deuxième scénario, un traitement verbal s’impose, alors que dans le troisième, le type d’information à traiter rend le traitement visuel plus approprié.

À la fin des trois scénarios, engagez une discussion à propos des apprentissages découlant de cette activité. Demandez à l’élève ce qu’il a appris sur le traitement de l’information. Aidez-le à décrire ce qui se passe dans sa tête quand il fait une tâche donnée.

Posez-lui la question : « En quoi le fait d’être plus conscient de ce qui se passe dans ta tête t’aide-t-il dans tes apprentissages et te donne-t-il davantage de contrôle sur ce que tu fais ? »

Adaptations

Vous pouvez poursuivre l’activité en donnant de nouvelles informations à traiter toutefois fournir aux élèves-acteurs des directives précises sur les actions à faire et les répliques à dire : ce sont eux qui doivent décider de leurs interventions.

Vous remarquerez sans doute, après quelque temps, une certaine confusion. Demandez alors aux élèves-acteurs d’arrêter le jeu et engagez une discussion portant sur le traitement de l’information.

Référence

Gagné, P. Leblanc, N. et Rousseau, A. (2009). Apprendre…une question de stratégies: Développer les habiletés liées aux fonctions exécutives. Les Éditions de la Chenelière : Montréal.

Informations supplémentaires

Fiche intéressante de stratégies qui font une différence sur les troubles d’apprentissage du Ministère d’Éducation de l’Alberta. Vous trouverez aussi des sites WEB qui sont aussi proposés à titre de renseignement seulement. Cliquez sur ce lien pour accéder aux stratégies et aux sites WEB.

Le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) présente un article intéressant sur les troubles d’apprentissage, l’histoire de Lyne. Vous y trouverez des stratégies pour répondre aux besoins d’enfant ayant un trouble d’apprentissage.  Cliquez sur ce lien pour accéder à l'article.

Pour plus d’information au sujet de la mémoire de travail et les troubles d’apprentissage, cliquez ici pour un article par l’équipe TA@l’école.