Identification de mots

Chez les jeunes enfants qui lisent avec difficulté, le problème le plus fréquent est le manque de fluidité. Bon nombre de ces enfants trouvent très difficile d’identifier les mots. Ces enfants lisent lentement, avec hésitation, et s’appuient trop sur des indices contextuels pour deviner le sens des mots. Vu que la quasi-totalité de leurs habiletés cognitives et mentales sont mises à contribution dans cet effort d’identification de mots, leur compréhension du texte s’en ressent. Les meilleures stratégies de prévention et d’intervention précoce pour ces enfants sont une bonne préparation à la littératie et un enseignement de qualité en salle de classe. [1]

Un garçon qui lit en s'allongeant par terreLes élèves ayant des TA éprouvent souvent des difficultés reliées à l’identification des mots. Selon Lovett et coll. [2], ces difficultés seraient causées par des déficits au niveau des habiletés phonologiques ou au niveau des habiletés orthographiques. D’une part, les élèves ayant des déficits liés à la conscience et au traitement phonologiques ont une capacité réduite de manipuler les sons du langage oral. D’autre part, les élèves ayant des déficits liés à l’identification des mots ont des difficultés à segmenter automatiquement les mots en petits groupement de lettres, ce qui mènent à des difficultés de décodage et d’identification rapide et précise des mots.

Cette section du module présente des stratégies de décodage (assemblage) et de reconnaissance globale (adressage) qui renforcent les habiletés d’identification de mots des élèves ayant des TA.

Références

[1] Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2003a, p. 39

[2] Lovett, Lacerenza, Steinbach, et De Palma, 2014