Les troubles d’apprentissage et la lecture

Les troubles d’apprentissage (TA) sont des difficultés cérébrales liées à des déficits dans un ou plusieurs processus cognitifs. La plupart des élèves identifiés comme ayant des TA éprouvent des difficultés en lecture. En effet, « 90 % des élèves ayant des difficultés d’apprentissage présentent des problèmes en lecture qui prennent naissance au primaire et qui se poursuivent au secondaire » [1].

Même les élèves qui ne sont pas identifiés comme ayant un TA peuvent présenter des signes avant-coureurs des difficultés. Les professionnels de l’enseignement doivent être en mesure de reconnaitre les signes de difficulté chez les élèves et d’offrir de la remédiation immédiate afin de leur éviter d’accumuler des retards.

Les processus cognitifs et la lecture

Les TA en lecture peuvent prendre plusieurs formes. Cette section du module, basée sur la ressource Comprendre les troubles d’apprentissage – Incidence du traitement sur l’apprentissage, décrit les difficultés en lecture qui peuvent se présenter en raison des déficits dans chacun des processus cognitifs. Cliquer ici afin d'accéder au graphique en cascade Comprendre les troubles d’apprentissage – Incidence du traitement sur l’apprentissage.

image d'un cerveau coloréLes élèves présentant des déficits en traitement phonologique peuvent éprouver des difficultés avec les tâches suivantes liées à la lecture :

  • Reconnaitre ou identifier des mots qui riment;
  • Trouver le nombre de syllables dans une phrase en tapant dans les mains;
  • Découper un mot en unités;
  • Segmenter les sons dans un mot (p.ex., /p-o-m/ pour « pomme »);
  • Combiner des sons pour produire des mots;
  • Se remémorer des sons dans des mots dits et écrits;
  • Relier sa conscience des sons à sa connaissance des symboles qui représentent ces sons.

La lecture est aussi affectée par des déficits dans le traitement du langage, ce qui peut causer des difficultés à comprendre :

  • Le vocabulaire;
  • L’ordre des mots et la grammaire dans les phrases;
  • Les faits saillants des histoires et des conversations;
  • Des données factuelles et abstraites, l’humour, le langage figuratif et les nuances.

Les déficits en traitement visuo-spatial peuvent causer les difficultés suivantes en lecture :

  • Se rappeler la formation des lettres et la forme des lettres;
  • Savoir comment utiliser correctement les mots de transition (p. ex., premièrement, ensuite);
  • Repérer des détails visuels importants;
  • Lire ou à interpréter des graphiques, des cartes, des tableaux, des diagrammes et des images pour en tirer l’information requise.

Les élèves ayant des déficits en mémoire peuvent éprouver des difficultés à :

  • Se souvenir d’une information assez longtemps pour la comprendre et l’utiliser;
  • Reconnaitre des mots communs;
  • Se souvenir de l’orthographe des mots.

La vitesse de traitement peut avoir un impact sur la lecture en causant des difficultés à :

  • Reconnaitre des patrons simples et à repérer rapidement l’information visuelle;
  • Gérer sa comprehension de manière efficace.

Enfin, les élèves ayant des déficits de l’attention ou des fonctions exécutives peuvent :

  • Avoir de la difficulté à maintenir un niveau d’attention constant pendant une lecture;
  • Ne pas se rendre compte des bris de compréhension;
  • Ne pas percevoir des détails;
  • Ne pas réussir à compléter une tâche de lecture.

Les troubles spécifiques d’apprentissage de la lecture

Une enseignante lisant avec une élèveLes troubles spécifiques de la lecture et de l’orthographe, parfois appelés les dyslexies-dysorthographies, peuvent être attribués à une variété de déficits. Brigitte Stanké décrit trois types de troubles de lecture et de l’orthographe (phonologique, visuoattentionnelle et mnésique), mais note également, « il est important de souligner que les difficultés à apprendre à lire et à écrire ne relèvent pas toutes d’une dyslexie-dysorthographie » [2].

Pour en savoir plus sur la dyslexie, cliquer ici afin d’accéder à l’article Dyslexie et potentialités : lorsque les capacités se déploient.

Connaitre ses élèves

Il ne faut pas perdre de vue que chaque élève est singulier et que les TA se manifestent différemment chez chaque élève. Il est primordial de prendre en compte les forces et les besoins de chaque élève et de se référer à leur rapport d’évaluation psycho-éducationnelle. L’évaluation vous aidera à comprendre les impacts de leurs TA sur leur apprentissage de la lecture. En offrant du soutien, n’oubliez pas d’aider les élèves à puiser dans leurs forces afin de compenser leurs difficultés, et ce surtout pour des tâches complexes telles que la lecture.

Cliquer ici afin d’accéder à l’article Comprendre le rapport d’évaluation psycho-éducationnelle.

Références

[1] Saint-Laurent 2002, cité dans Bisaillon, Auger, et Bédard 2007

[2] Stanké, 2016, p. 50