Loading Ajouter aux Favoris

Présenté par Alex-Andrée Madore et Michèle Minor-Corriveau

L’échec en lecture peut être réduit, amélioré ou corrigé grâce à un enseignement qui correspond aux principes de la littératie structurée. L’enseignement de la lecture se doit d’être explicite, systématique, cumulatif, multisensoriel et plurilinguistique (Moats, IDA, 2013). Bon nombre d’études ont démontré que lorsqu’une telle approche est favorisée, le pourcentage d’élèves en 1re année se trouvant en dessous du 30e rang centile après un enseignement fondé sur la pratique factuelle varie entre 0,7 et 6% (Foreman et al., 1998 ; Mathes et al., 2001 et 2006 ; Allor et al., 2002 ; Felton, 1993 ; Vellutino et al., 1996 ; Torgesen et al., 1999 et 2002). Toutefois, il revient au personnel enseignant de faire un choix d’outils pédagogiques pour l’accompagner dans son enseignement explicite de la lecture. Cet exposé examinera les approches qui favorisent la réussite en lecture à partir de modèles bien établis et fondés sur les preuves tout en mettant en valeur les caractéristiques qui font qu’un livre ou un texte est plus ou moins accessible à l’apprenti lecteur.

Les participants sauront en retirer des outils d’analyse pratiques leur permettant

  1. d’évaluer la complexité du livre choisi pour mieux comprendre l’erreur de l’élève ;
  2. de savoir adapter leurs attentes de l’élève qui apprend à lire, qu’il éprouve de la difficulté ou non
  3. d’adopter des stratégies qui sont essentielles à la réussite de certains, mais bénéfiques pour tous.

 

Niveaux scolaires ciblés : 

Primaire (M-3), Moyen (4-6)

Inscrivez-vous ici

Alex-Andrée Madore, psychologue clinicienne et scolaire exerce au sein du Conseil Scolaire Catholique du Nouvel-Ontario. Elle a obtenu sa maîtrise en psychologie appliquée de l’Université Laurentienne en 2010. Sa thèse de maitrise portait sur les troubles d’apprentissage non-verbal. Elle est membre de l’Ordre des Psychologues de l’Ontario depuis 2015. Alex-Andrée a d’abord œuvré auprès d’un organisme qui offre des services communautaires visant à améliorer le bien-être des enfants atteints du trouble du spectre de l’autisme. Elle s’est ensuite tournée vers le système scolaire où elle s’intéresse de près aux troubles d'apprentissages et aux interventions en littératie. http://www.childpsychologynorth.com

 

 

Michèle est orthophoniste membre en règle auprès de l'Ordre des orthophonistes et des audiologistes de l'Ontario depuis 1998 et est professeure agrégée à l'École d'orthophonie de l'Université Laurentienne. Elle a travaillé auprès des enfants d’âge scolaire ayant des difficultés reliées au langage et à la parole. Par sa formation et ses recherches, elle est passionnée de l'apprentissage de la lecture et de l'orthographe en français, particulièrement en milieu minoritaire. On peut consulter son site internet pour en apprendre davantage sur ses conférences, ses publications et ses blogues. http://www.micheleminorcorriveau.com