Loading Ajouter aux Favoris

Présenté par Catherine St-Amand-Guitard

Le webinaire portera sur l’utilisation de la Trousse Intello-Émotif et des stratégies psychoéducatives. C’est une occasion pour les professionnels, les enseignants et les directions de découvrir un nouvel outil psychoéducatif à implanter au sein de leur environnement scolaire. Durant le webinaire, les participants apprendront en quoi consiste la reconnaissance des émotions. Les participants auront l’occasion de découvrir l’ensemble du contenu de la trousse, d’échanger sur les stratégies pédagogiques et psychoéducatives à prioriser en salle de classe, pour favoriser la reconnaissance des émotions chez les élèves âgés entre 10 à 14 ans. Les participants auront également l’occasion de tester leurs connaissances par l’entremise d’un quiz interactif à la fin du webinaire.

Lors du webinaire, les participants apprendront à :

• Définir la reconnaissance des émotions
• Utiliser le contenu de la trousse Intello-Émotif.
• Utiliser des stratégies pédagogiques et psychoéducatives pour favoriser la reconnaissance des émotions en milieu scolaire.

Inscrivez-vous ici

Catherine St-Amand-Guitard est une psychoéducatrice et membre de l’OPPQ. Elle travaille actuellement à la Clinique d’évaluation neuropsychologique de l’Outaouais (CENO). Ses expertises sont dans la gestion des crises, la gestion des émotions, l’anxiété, les difficultés relationnelles, l’inattention et l’hyperactivité auprès des 0 à 14 ans. Elle a travaillé au sein du Consortium Centre Jules-Léger (CCJL) pendant 5 ans en tant qu’intervenante résidentielle et ainsi qu’en tant que coordonnatrice résidentielle du programme des troubles d’apprentissage. Celle-ci a travaillé en étroite collaboration avec le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, Marc Tremblay spécialiste en recherche UX, ainsi que bien d’autres collaborateurs dans le but de monter sa Trousse l’Intello-émotif. Catherine a auparavant travaillé auprès d’une clientèle 0-5 ans en CPE du côté du Québec en tant qu’accompagnatrice d’enfants atteints d’autisme. Elle a également travaillé pendant plusieurs années avec des enfants et adolescents autistes au sein d’un organisme communautaire.